Wiki

Bienvenue dans la section wiki !

Cette section comprend plusieurs parties, dédiées à l’histoire de la franchise, aux énigmes du jeu ainsi qu’aux différents events liés au jeu.
Elle comprend également un Hall of Fame ainsi qu’un lexique.

Histoire

La franchise Trials s’étend sur près de 20 ans. Ayant fait ses débuts comme simple jeu développé sous moteur Java, il termine de nos jours sur quasiment toutes les plateformes, avec sa dernière itération en date qu’est Trials Rising. Il se présente comme une sorte de Puzzle/Racing Game.
Avant de se pencher en détail sur chaque jeu de la licence et de faire le tour du propriétaire qu’est le Studio RedLynx, voici la liste récapitulative de leurs sorties.

 

Liste des Trials sortie par ordre Chronologique

  • 2000 – Trials – (Java)
    • 2003 – Bike Basic – Extension
    • 2003 – Bike Pro – Extension
    • 2004 – Construction Yard – Extension
    • 2005 – Mountain Heights – Extension
  • 2007 – Trials 2 – (Flash)
  • 2007 – Trials 2 – (Windows)
  • 2008 – Trials 2 – Second Edition – Windows (Remake)
  • 2008 – Trials Dynamite Tumble – Flash (Spin-off)
  • 2009 – Trials HD – (Xbox 360)
    • 2009 – Big Pack – DLC
    • 2010 – Big Thrills – DLC
  • 2010 – Trials Legends – Windows (Compilation)
  • 2012 – Trials Evolution – Xbox 360
    • 2012 – Origin of Pain – DLC
    • 2012 – Riders of Doom – DLC
  • 2013 – Trials Gold Edition – PC
  • 2014 – Trials Fusion – Xbox 360 / Xbox One / PS4 / PC
    • 2014 – Riders of the Rustlands – DLC
    • 2014 – Empire of the Sky – DLC
    • 2014 – Welcome to the Abyss  – DLC
    • 2015 – Fire in the Deep – DLC
    • 2015 – Fault One Zero – DLC
    • 2015 – After the Incident – DLC
    • 2015 – Awesome Level Max – DLC
  • 2014 – Trials Frontier – iOS / Android
  • 2016 – Trials of the Blood Dragon – Xbox One / PS4 / PC (Spin Off)
  • 2019 – Trials Rising – Xbox One / PS4 / PC / Switch

 

L’histoire de Trials

Pour les plus anciens, Trials peut être comparé a Kikstart 2, un jeu sorti en 1987 sur Amiga / Amstrad CPC / Commodore64 / ZX Spectrum qui utilisait déjà un concept très similaire a celui de Trials. On peut également cité Excitebike sur NES ou encore Motocross Maniacs sur Gameboy.

Kikstarter 2 – Commodore 64 – 1987

 

 

Un studio : RedLynx

RedLynx a été cofondé par les frères Atte et Antti ILVESSUO en 2000. Bien que le studio soit surtout connu (et reconnu) pour sa franchise Trials, il est à noter qu’il est à l’origine de plus d’une centaine de jeux : principalement des jeux mobiles et web, mais aussi des jeux interactifs pour des émissions de télévision. Ses premières véritables grosses productions furent créées pour la Nokia N-Gage, avec des jeux tels que Reset Generation et surtout Path of Glory en 2004, un Commando-like extrêmement bien reçu par la presse et le public, qui proposait un mode multijoueur online asynchrone. A son palmarès également : Warhammer 40.000 Squad Command sur PSP et Nintendo DS ou encore sur iOS / Android DrawRaceSouth Park : Phone Destroyer et MotoHeroz (ce dernier étant également sorti sur Wii).

Path of Glory – N-Gage – 2004

 

Les débuts de Trials

Tout cela pour souligner que Trials n’était à la base qu’un simple projet parmi tant d’autres. Et des mots même d’Antti ILVESSUO (alias ANBA), ce n’était pas spécialement la moto qui l’intéressait alors, mais surtout le fait de jouer avec la physique. Le premier Trials a ainsi été développé sous Java avec l’aide de son frère en 1999.

En s’amusant avec la physique du jeu durant le développement, Antti remarqua qu’il pouvait moduler l’intensité de ses sauts en gérant l’inertie et la physique du pilote. De ce fait, les sauts réalisés avec la moto étaient plus ou moins longs, plus ou moins haut. Une technique de « bunny-hop », très proche de la technique des vrais pilotes de Trials, a ainsi été mise au point.

Le jeu a attiré plus d’un million d’européens, malgré le fait qu’il fut disponible uniquement en Finlandais. Trials avait donc du potentiel. Une suite plus ambitieuse et plus travaillée était une évidence, mais le risque financier étant à l’époque trop fort, le studio n’était pas vraiment sûr de vouloir passer sur un modèle de jeu PC payant.

RedLynx décida malgré tout de prendre le risque et sortit Trials 2 en 2007, qui aura le succès critique attendu par le studio.

*Propos recueillis cet article d’Eurogamer

L’histoire de la franchise Trials peut être divisée en deux grandes ères… l’Âge Classique, s’étendant sur la première décennie (2000-2009) et l’Âge Moderne (de 2009 à nos jours).

 

Âge Classique

2000 – Trials

Comme rappelé plus haut, le premier Trials est sorti en 2000. Le moteur physique 2D développé sous Web/Java en 1999 par les frères ILVESSUO était très bon et ne cherchait qu’à s’associer à la bonne idée de départ pour avoir le meilleur résultat possible. L’idée de circuits sous forme de parcours Trials semblait être au cours du processus de réflexion la meilleure approche.

Le jeu est distribué gratuitement sur internet et rencontre un très vif succès, se classant parmi les jeux les plus populaires proposés par les opérateurs internet de cette période, allant parfois même jusqu’à saturer les bandes passantes des opérateurs FAI. Personne ne s’attendait à un tel raz-de-marée, sachant que le jeu était intégralement en Finlandais, langue relativement obscure et inintelligible pour le reste de l’Europe.

Les estimations faisaient état de 20 à 30 millions de joueurs uniques durant la période 2000-2005, score très impressionnant pour l’époque.

*Propos recueillis via cet article sur Redlynxtrials.com

 

P.S : n’ayant pas réussi à dénicher un installeur qui fonctionne, même en VM, cette vidéo obscure d’une personne en train de l’installer vous est proposée. Si jamais vous retrouvez le jeu quelque part, faites le nous savoir !

Comme vous pouvez le constater, le jeu est au format Java et 4 extensions accompagneront cette version

  • 2003 – Bike Basic
  • 2003 – Bike Pro

Une vidéo de Bike Pro, pas trop mauvaise

  • 2004 – Construction Yard

Une vidéo de Construction Yard de très mauvaise qualité

  • 2005 – Mountain Heights

Une vidéo de Mountain Heights… également de mauvaise qualité

Malheureusement, ce jeu et ses extensions ont été retirés de Miniclip.com. Toutefois, ils sont disponibles dans la compilation Trials Legends sortie en 2010. Cette compilation est gratuite, vous retrouverez le lien plus bas dans la rétrospective. Il serait malgré tout bon d’avoir les fichiers originaux, pour des soucis de patrimoine.

 

 

2007 – Trials 2

RedLynx étant devenu officiellement un studio qui compte, comme expliqué dans le paragraphe précédent, ce dernier avait besoin de marquer un grand coup dans leur projet de « véritable » gros jeu PC. C’est pourquoi Trials 2 se voit doté d’un tout nouveau moteur physique, pour un gameplay toujours en 2D mais aux graphismes évoluant vers la 3D, beaucoup plus poussés et détaillés (pour un rendu nommé pragmatiquement 2.5D). En plus de la 3D, le moteur permet de gérer des effets a la pointe de la technologie à l’époque comme des effets de lumières dynamiques, de particules volumétriques, de motion blur, de bloom, d’ombres en temps réel, etc. L’immersion s’en trouve considérablement grandie, le contrôle de la moto et du pilote offre davantage de sensations et de marge de progression, le tout en conservant le gameplay et la subtilité d’origine du 1er épisode.

Trials 2 est sorti en 2007, tout d’abord dans une version « Flash preview »qui est toujours jouable depuis ce lien donc voici un court extrait :

Ci-dessous la version PC Windows, sortie la même année :

 

 

2008 – Trials 2 – Second Edition

Cette « Second Edition » est une sorte de remake. Il apporte de nouveau angles de caméra, des graphismes plus travaillés, un système de drapeaux par pays et de team (idée reprise plus tard pour Trials Fusion), un système redémarrage rapide (fonction ô combien appréciée), un tchat, et la possibilité de jouer à la manette !

Il offre également un tout nouvel aspect social & communautaire avec l’apparition d’un leaderboard (classement en ligne), la possibilité de visionner les ghosts (fantômes) des autres joueurs. Ces fonctions ouvrent les portes d’une courbe de progression quasiment infinie pour tous les joueurs chevronnés souhaitant améliorer leurs temps et grimper sur les leaderboards de chaque piste.

A noter également, que sur le site officiel dédié au jeu, les leaderboards sont encore fonctionnels et constamment mis à jour en temps réel !

Le jeu est également disponible sur Steam via ce lien, pour la somme de 10€.

Face au succès rencontré par cette Second Edition sur Steam, Antti ILVESSUO  est revenu lors d’une interview sur les points clés qui ont rendu possible ce succès et surtout, permis de sortir du lot face aux centaines d’autres jeux qui abreuvaient déjà la ludothèque Steam.

  • *Propos recueillis via cet article sur Rockpapersshotgun.com :
    • Il n’y a pas vraiment de bon timing ou de contexte concurrentiel pour sortir un jeu. Vous aurez de bonnes chances de réussir si vous remplissez 3 critères simples :  
      • 1°) Il faut quelque chose qui rende le jeu différent des autres jeux. Même si cette différence est minime, il faut qu’elle donne cette sensation d’intérêt au joueurs ;
      • 2°) Le jeu doit être vraiment bon et… ;
      • 3°) Le jeu doit être vraiment bon… Vous pouvez aussi ajouter un 4ème point en copiant/collant le deuxième point une fois de plus. Et nous pensons que les points 2 et 3 ne sont pas assez pris en compte par beaucoup de jeux qui sortent sur le marché.
  • *Propos recueillis via ce lien sur Redlynxtrials.com :
    • De par son gros succès, le jeu rencontra évidemment le problème du piratage. Mais comme l’expliqua le programmeur en chef Sebastian AALTONEN dans une interview de 2008 « Si vous n’avez pas de certificat légal, la clé de licence du serveur ne permet pas au jeu de se connecter. Vous pouvez pirater le jeu autant que vous le souhaitez, mais si vous souhaitez faire partie de la communauté, vous devez acheter le jeu. » Car toutes les fonctionnalité communautaires, les meilleurs scores, les ghosts, les circuits supplémentaires sont traités par les serveurs du jeu.

Ainsi le jeu a développé une fan-base très solide et encore active a ce jour.

Voici un trailer du jeu

Une vidéo regroupant les records du monde, réalisée par le joueur danois Sandholm
0

 

 

2008 – Trials Dynamite Tumble

Un petit spin-off sorti en version Flash toujours jouable sur Miniclip via ce lien.
Il s’agit d’un mini-jeu dans lequel il faut atteindre le meilleur score en explosant sur des dynamites.

 

 

Âge Moderne

2009 – Trials HD

Trials HD fait une entrée fracassante en août 2009 sur le XBLA de la Xbox 360 dans le cadre du « Summer of Arcade », tirant la licence dans ce que l’on peut appeller « l’Âge Moderne » et proposant une physique encore plus travaillée et réaliste. Le nouveau moteur permet de prendre un pied fou, grâce à une véritable sensation de contrôle jamais vue manette en main, et surprenant tout le monde par la finesse de son gameplay et les grandes possibilités offertes par son éditeur de pistes, rendu assez intuitif pour que chacun puisse se l’approprier. Ce jeu est le véritable début des fondations d’une communauté qui a voulu se rassembler et échanger autour de Trials. Premier jeu « moderne » oblige, il fallait toutefois avoir la personne en ami pour télécharger ses circuits. Trials HD a également consolidé le terme de difficulté « Ninja » au niveau de la communauté.

Le développement a nécessité une dizaine de personnes et a duré un an, dont plus de 6 mois ont été alloués au réglage des motos, qui a connu des centaines de variantes et des milliers de paramètres.

Le moteur physique est toujours du fait maison, intégralement en 3D mais a cette fois-ci été couplé avec la « Bullet Physics Library », un moteur optimisé pour la gestion des collisions et l’utilisation du CPU de la 360. La physique de la moto a été rendue le plus réaliste possible tout en trichant un peu pour garder un gameplay arcade, fun et addictif. Ces choix ont permis de conquérir quelques 2.5 millions de joueurs en quelques années. Le jeu a également reçu deux récompenses par la communauté Xbox 360 : Le « Best Overall Arcade Game » & le « Best Innovation ». Tout simplement un des meilleurs jeux du « Xbox Live Arcade » de son époque sur 360.

Le trailer de Trials HD

 

Le jeu connaîtra deux DLC, apportant de nouveaux objets de création, de nouveaux succès à débloquer et des dizaines de nouveaux circuits. A noter également que le second DLC (Big Thrills) intègre 10 courses issues des créateurs de la communauté, qui ont été choisies dans le cadre d’un tournoi de création dont les trois premières place ont été récompensées par 5.000, 3.000 & 1.000 dollars.

Le trailer du DLC – Big Pack – 2009

 

Le trailer du DLC – Big Thrills – 2010

 

Vidéo des records mondiaux sur Trials HD, réalisé par notre ami Guunners

 

2010 – Trials Legends

En 2010 sort Trials Legends, remake-compilation du premier Trials pour fêter les 10 ans de la licence. Il inclut toutes ses extensions, à savoir Bike Basic, Bike Pro, Construction Yard et Mountain Heights. Cette version inclut également un éditeur de circuit, relativement basique. Techniquement, il fait en sorte que n’importe quelle image, graphique ou dessin puisse être converti en circuit et facilement échangeable entre amis.

Le jeu est actuellement gratuit et vous pouvez télécharger le jeu via ce lien.

Le trailer de Trials Legends

 

2011 – Rachat du Studio par Ubisoft

En novembre 2011 et en pleine finalisation de Trials EvolutionUbisoft annonce l’acquisition de RedLynx, ce qui donnera la particularité d’avoir les logos Microsoft Studios et RedLynx – A Ubisoft Studio en même temps au lancement de Trials Evolution.

Ubisoft recherchait un studio avec une très forte expérience dans le domaine digital et RedLynx, fort de plus d’une centaine de jeux dans ce domaine et ayant le statut de pionnier du genre, semblait être une valeur sûre pour Ubisoft.

 

2012 – Trials Evolution

C’est donc au sommet de sa forme que RedLynx va transformer l’essai en sublimant davantage encore l’expérience Trials, qui prenait place depuis plus de 10 ans dans des hangars. Il est à présent temps de sortir par la grande porte et de profiter du monde extérieur, en amenant son lot de nouveautés.

Désormais, il est possible de courber la ligne de course. On note également l’arrivée du multijoueurs en local et en ligne jusqu’à 4 joueurs. Mais la plus grosse feature de toutes est bien entendu le Track Central. La Centrale des Pistes permet à la communauté entière de mettre à disposition ses créations dans une gigantesque base de données en libre accès et libre échange, le partage s’affranchissant de l’invitation obligatoire de joueurs dans sa liste d’amis.

L’éditeur de circuit est remanié et devient beaucoup plus puissant, tout en gardant les mêmes principes que ceux de Trials HD, pour ne pas dépayser les créateurs. Il offre un monde ouvert de 4 km sur 2. Si le monde suffit pas, il y a toujours la possibilité de créer très loin au dessus du sol et recréer ainsi ses propres univers, aidé par les nouveaux objets de l’éditeur qui permettent de créer pratiquement sans limite. Entre une plage du débarquement, un château, un cirque, l’espace, un dessin animé, les possibilités sont infinies… Est également possible la création d’animations créateurs ou décors) voire même de jeux complètement différents du trials, comme des FPS, des Tetris, des Marble Madness, des pong, des jeux d’avion… Bref, la seule limite offerte est celle de l’imagination, ce qui offre un contenu quasi-infini au Central des Pistes. Que l’on soit créateur, simple rider ou ninja, il y n a donc pour tous les goûts.

Un défi technique relevé pour une équipe d’environ 25 personnes durant un développement de 2 ans environ. Je vous invite a lire cette interview de Sebastian AALTONEN (Sebbbi) à propos de la technicité du jeu.

Le jeu connaîtra deux DLC, à savoir Origin of Pain & Riders of Doom. Le premier DLC apportera une centaine de nouveaux objets pour l’éditeur, une trentaine de nouvelles courses ainsi qu’une nouvelle moto sous la forme d’un vélo BMX. Le second quant à lui apporte une vingtaine de circuits, une dizaine de jeux d’adresse, une multitude de nouveaux objets pour l’éditeur ainsi qu’une autre moto : la Banshee 350cc.

Le trailer déjanté de Trials Evolution

 

Le trailer du DLC – Origin of Pain – 2011

 

Le trailer du DLC – Riders of Doom – 2012

 

Vidéo des records mondiaux sur Trials Evolution, réalisé par notre ami Guunners

 

 

2013 – Trials Evolution – Gold Edition

En 2013, RedLynx se décide de « revenir à la maison » et de porter Trials Evolution sur PC avec l’aide du studio Ubisoft Shangai. Cette version créera la polémique puisque l’annonce du jeu promettait l’intégralité du contenu de HD et Evolution, mais le jeu ne proposait finalement pas les DLC des deux jeux, qui n’arriveront jamais. Le développement de ce portage est plutôt difficile car Trials Evolution fut développé et désigné spécialement pour fonctionner et tirer au mieux partie du hardware de la Xbox 360.

Du côté des bonnes nouvelles, cette version intègre tout de même les pistes de base de Trials HD revues et corrigées avec le moteur physique de Trials Evolution. Ainsi, il est possible de jouer à Trials HD avec les motos optimisées de Trials Evolution, pour un confort de jeu optimal.

Le Trailers de Trials Evolution – Gold Edition

 

2014 – Trials Frontier

A la surprise générale, durant l’E3 de 2013. Trials Frontier fut présenté en même temps que Trials Fusion. Sorti en 2014, peu de temps avant Fusion, il est le premier jeu mobile de la franchise Trials. Il sort sur iOS / Android et se base sur un modèle économique de Free-to-Play, la norme des jeux sur mobile.

Pour la toute première fois, la licence offre une aventure scénarisée et un background travaillé qui pousse a la découverte de son univers, tout en proposant un gameplay tactile assez agréable et intuitif, surprenant agréablement une grande partie des habitués. Le jeu est d’ailleurs lié dans son background à celui de Trials Fusion, puisqu’il se situe près de 150 ans après les événements se déroulant dans Trials Fusion. Ce qui offre une fresque assez impressionnante et détaillée pour un jeu a priori aussi basique que Trials.

Malgré son gameplay 100% tactile, on y retrouve les sensations si particulières des Trials et son éternelle course au Leaderboard, le tout toujours aussi diablement addictif. Le contenu du jeu est très fortement suivi et étoffé au fil du temps via des événements périodiques tels que Halloween, Noël etc, offrant à chaque fois des nouveaux circuits, nouveaux défis et nouveaux costumes pour son rider.

Le paradigme est toutefois grandement modifié puisque ce jeu nous impose de partir avec des motos de base incomplètes. Une partie du jeu consiste donc à récolter des pièces mécaniques et de l’argent sur les circuits et les défis pour pouvoir améliorer totalement ses engins. Ce système a fait naître nombre de critiques de la part de la fan-base, qui voyait là surtout un aspect Pay-to-Win, creusant un fossé entre ceux qui payaient pour accélérer les améliorations et ceux qui grindaient sur le long terme pour arriver au même point d’amélioration des motos.

Malgré tout, Trials Frontier a su s’imposer comme étant un des meilleurs jeux du marché mobile par son gameplay soigné et ses jolis graphismes. Une qualité qui lui permettra de dépasser les 6 millions de téléchargements dès sa première semaine d’activité et de se retrouver dans le Top 1 des applications gratuites dans plus de 75 pays.

Pour allez plus loin sur les particularités du jeu, cette interview de Justin SWAN, creative director mobile chez RedLynx., est disponible

 

Le trailer de Trials Frontier – iPhone / Android – 2014

 

2014 – Trials Fusion

Trials Fusion est un très gros projet… trop gros même pour RedLynx qui aura besoin de l’aide de deux studio Ubisoft supplémentaires (Shanghai & Kiev) pour venir à bout d’un développement beaucoup plus complexe que prévu. Et la tâche est véritablement gargantuesque. Jusqu’à présent, RedLynx a toujours développé pour un système dédié en poussant au maximum les outils mis a disposition et faisant du « sur mesure » au niveau de l’optimisation de leur moteur physique et de leur système de jeu. Trials Fusion est cette fois-ci prévu pour sortir sur 4 plateformes simultanément (Xbox 360, Xbox One, Playstation 4 & PC), dont une plate-forme intergénérationnelle entre la Xbox 360 & la Xbox One. Dernière difficulté : développer sur une nouvelle génération de consoles au hardware encore peu connu puisque venant à peine de sortir.

Sans parler du contenu titanesque prévu incluant de nouvelles motos (dont un quad et une licorne), des figures FMX (accompagnées d’une nouvelle physique dédiée au rider), des challenges, des missions, des dizaines de secrets cachés, une véritable trame narrative et un background développant l’univers du jeu et le connectant à celui de Trials Frontier, un monde ouvert de 16km², du multijoueur à 8, des DLC… Tout ceci en à peine 2 ans de développement ! A ce sujet, l’interview de Sebastian AALTONEN (Sebbbi) est disponible, et aborde les défis techniques du jeu et de la gestion du multi-platformes.

On ne va pas se le cacher, la sortie de Trials Fusion a beaucoup déçu et divisé la communauté. Les points principaux reprochés étaient : une ligne artistique trop restrictive ne proposant que des circuits futuristes à l’aspect froid et clinique, des objets utilisés pour construire les circuits qui, certes, s’inscrivent dans le fil rouge de la trame narrative, mais entachent énormément la diversité et la folie présentes dans l’opus Evolution. Le manque de diversité se fit drastiquement sentir dans l’éditeur, qui proposait trop peu d’objets variés en dehors de l’aspect futuriste, et des objets beaucoup trop gros pour qu’ils puissent être détournés de leurs fonctions premières pour d’autres créations. Cela eût pour effet d’amputer de manière conséquente la créativité des plus gros créateurs, qui se retrouvèrent frustrés par cette limitation.

Le jeu est sorti en avril 2014 mais il aura fallu attendre février 2015 pour finalement voir arriver le multijoueur, une fonction pourtant primordiale depuis Evolution et qui aurait du être présente dès la sortie du jeu. Le jeu était de plus victime de divers bugs de moteur physique, issus des difficultés d’harmonisation entre les divers plateformes (notamment le fameux « Tire Glitch » qui fit perdre des cheveux a bon nombre de Speedrunners et joueurs ninjas). Il fallait désormais compter sur la chance pour ne pas avoir de bug durant un gros run, un comble. L’éditeur crashait également régulièrement, réduisant a néant des heures et des heures de construction de circuit…

Bref, le lancement de Trials Fusion a réussi l’incroyable exploit de décevoir chaque aspect de la communauté et de la fanbase. Les riders, les joueurs multi, les speedrunners, les ninjas, les créateurs… Cela a eu un impact très fort sur la communauté qui a malheureusement fortement diminué sur cette période.

Une publicité pour Trials Fusion avec l’acteur de Chips

Toutefois, le jeu sera assez bien reçu et même salué par la presse comme par les joueurs, pour ses graphismes, son background, son gameplay addictif et ses défis corsés. Il sera même à 5e place dans la liste des 100 jeux de course les plus marquant (source).

Au niveau de son background, le jeu se déroule en 2042 après la chute d’une météorite qui transforma a jamais le monde tel qu’on le connaît. Le joueur (un clône ?) appelé simplement « Rider » est contacté par deux IA qui désirent lui venir en aide (SynDI & George) pour renverser la corporation Samsara et libérer les humains des manchots qui dominent le monde. Mais ne nous étalons pas plus, le scénario et l’univers de Trials Fusion & Frontier mériteraient leur page dédiée.

Du côté de la Centrale des Pistes la communauté ninja, existante pourtant depuis Trials 2, sera enfin reconnue de manière officielle par plusieurs « feed » dédiés aux circuits Ninjas. Cette difficulté inventée uniquement par les joueurs les plus chevronnés propose des circuits toujours plus indécents les uns que les autres.

Vidéo montrant l’évolution des différent niveaux Ninja 

A noter également que RedLynx a réussi, avec le poids d’Ubisoft, à trouver un accord pour rendre les pistes de la Centrale des Pistes cross-platform. Ainsi un joueur sur Playstation 4 peut jouer à un circuit initialement créé sur Xbox One, PC, ou Xbox 360 et ce de manière totalement transparente. Trop peu de jeux bénéficient encore aujourd’hui du système de cross-platform. RedLynx aura contribué a démocratiser ce système tant réclamé par les joueurs, en ajoutant leur pierre a l’édifice.

Le jeu subira un programme très chargé du côté des joueurs, ainsi que du côté de RedLynx, puisque 7 DLC sont sortis. Chacun proposant leurs lots de nouveaux circuits, de développement de la trame narrative et bien sûr de nouveaux objets pour l’éditeur, qui s’étoffera ainsi au fur et à mesure pour finalement redevenir aussi flamboyant voire supérieur à l’éditeur de Trials Evolution.

On notera ainsi une réelle amélioration à partir du 4ème DLC (Fire in the Deep) corrigeant beaucoup de bugs, de glitchs et de problèmes, tout en apportant une grande variété d’objets et approchant enfin d’une sensation de « jeu fini ».

  • A savoir :
    • Riders of Rustlands – 2014
    • Empire of the Sky – 2014
    • Welcome to the Abyss – 2014
    • Fire in the Deep – 2015
    • Fault One Zero – 2015
    • After the Incident – 2015
    • Awesome Level Max – 2015
      • Cet ultime DLC proposera la fameuse licorne montée par un chat muni d’un revolver, clôturant ainsi la trame narrative au terme d’une très belle suite de circuits créés pour l’occasion. La deuxième partie du DLC propose une sélection de circuits intitulée « RedLynx VS All Stars » qui, comme son nom l’indique, offre une sélection de circuits créés en interne par le studio et une sélection des circuits créés par la communauté. Le temps des médailles sont des temps réalisés par les développeurs et les membres de la communauté.

 

 

Le trailer de Trials Fusion

 

Le trailer du DLC 1 – Riders of Rustlands – 2014

 

Le trailer du DLC 2 – Empire of the Sky – 2014

 

Le trailer du DLC 3 – Welcome to the Abyss – 2014

 

Le trailer du DLC 4 – Fire in the Deep – 2015

 

Le trailer du DLC 5 – Fault One Zero – 2015

 

Le trailer du DLC 6 – After the Incident – 2015

 

Le trailer du DLC 7 – Awesome Level Max – 2015

 

Vidéo des records mondiaux sur Trials Fusion, réalisé par notre ami Chaaampy

 

 

2015 – Trials Fusion – Awesome Max Edition

A l’issue d’une année d’exploitation assez sportive sans aucune baisse de régime, cette version de Trials Fusion intitulée « Awesome Max Edition » offre l’intégralité du contenu Trials Fusion sorti jusqu’à présent. Ce qui rétrospectivement offre un contenu assez copieux et profitant des dernières mises à jour et autre corrections de bug. Trials Fusion aura pris le temps, mais il aura fini par tenir ses promesses en proposant l’expérience Trials désirée par RedLynx

Le trailer de Trials Fusion – Awesome Max Edition – 2015

 

2016 – Trials of the Blood Dragon

Après un travail acharné pour corriger le tir tout au long de la vie de Trials Fusion, RedLynx annonce l’arrivée d’un spin-off déjanté sous la franchise « Blood Dragon » qui avait fortement séduit les joueurs avec Far Cry 3 : Blood Dragon. Ce Trials of the Blood Dragon s’inscrit alors dans la continuité de la trame scénaristique initiée par Far Cry, mais à la sauce Trials. Cette étrange idée a eu pour effet de frustrer à la fois la communauté du premier Blood Dragon qui désirait un véritable deuxième opus de ce FPS déjanté et la communauté Trials qui était toujours en attente d’informations d’une éventuelle véritable suite à Trials Fusion, qui était resté comme une expérience en demi-teinte.

Trials of the Blood Dragon est un jeu « clé en main », ce qui signifie qu’il n’offrira pas de contenu supplémentaire, pas de multijoueurs, pas de replay depuis le leaderboard et pas d’éditeur de piste. Il est véritablement une petite expérience à faible durée de vie dans l’esprit d’un jeu indépendant, introduisant des phases de plate-forme à pieds (!) sous forme de run n’gun et présentant une trame scénaristique mêlant des pastiches de dessins animés et films américains des années 80-90 en prenant place lors de la 4e Guerre du Vietnam, le tout accompagné d’une somptueuse musique typée synthwave et signée par Powerglove (l’OST a elle seule mérite le détour pour tout fan du genre) : tout un programme !

 

Le trailer de Trials of the Blood Dragon – 2016

 

Speedrun World Record réalisé par notre ami BlazeJP

 

2019 – Trials Rising

Trials Rising se veut être la véritable expérience ultime de la franchise. RedLynx a travaillé conjointement avec une vingtaine de joueurs issus de la communauté la plus fidèle, appeler les « Trials Elite », qui ont eu l’opportunité de suivre le développement du jeu depuis ses toutes premières heures de développement.

A noter que RedLynx a toujours été très proche de sa communauté et plusieurs des meilleurs créateurs on rejoint l’équipe du studio en tant que level-designers pour travailler sur les jeux de la franchise et ce, depuis Trials HD.

La présentation du jeu durant l’E3 2018

Cet opus de la rédemption se donne pour objectif d’offrir un contenu titanesque et jamais vu auparavant dans la franchise.

Une customisation du rider et de la moto très poussée, un éditeur de pistes survitaminé comportant l’intégralité des objets de chaque Trials sorti a ce jour… ce qui offre une base de donnée gigantesque et des possibilité vraiment infinie pour les créateurs, ce dès la sortie du jeu. Sont également au programme un multijoueurs revu et corrigé proposant de nouveaux modes, un tout nouveau système d’expérience solo, un fil rouge et un univers sous forme de compétition sportive plus réaliste, le tout se rapprochant grandement de l’ambiance si appréciée de Trials Evolution.

Les riders pourront explorer les pistes sur PC, Xbox One, Playstation 4 et pour la première fois sur une console Nintendo : la Switch. Le leaderboard devrait, pour la première fois, être totalement cross-plateform, continuant ainsi le combat de démocratisation de cette proposition, initiée par Trials Fusion.

Le trailer de Trials Rising – 2019

 

Une excellente vidéo sur les 20 ans de Trials.

Events

Appel à témoins : Suite a une perte de données. La rétrospective des événements est très incomplète. Il y a ici un gros jeu de mémoire et de recherche via des petits bouts éparpillés ici et là. Si vous pensez pouvoir aider à compléter cette section, rendez-vous sur le forum via ce topic.

 

  • 2013 – TWC 2013

En septembre, Le TWC 2013 (Trials World Championship) a été organisé lors de l’édition 2013 de l’ESWC (Electronic Sports World Cup), à Paris, du 11 au 24 septembre.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2014 – BBC 3

En juin 2014, était organisé le BBC 3 (Bloddae Creative Contest) avec pour thématique la cinématographie.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2015 – RTC 2

En février 2016 furent lâchées les pistes du RTC 2, grandement saluées par la communauté internationale de par la qualité intrinsèque de ses créations.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2015 – Birthday Challenge

Du 15 au 28 avril fut organisé le Birthday Challenge en partenariat avec Ubisoft pour fêter le 1er anniversaire du jeu. La piste de Kronenb « Firefighter » fut sélectionnée et a réuni plus de 360 participants.
Plus d’informations sur ce topic.

  • 2015 – Dreamhack 

En mai, la DreamHack est une sorte de convention basée sur l’e-sport, d’origine suédoise. Elle prend place plusieurs fois par an dans différents pays, et a atterri en 2015 en France.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2015 – BCC 4

En juillet, le BBC 4 (Bloodae Creative Contest) était tourné autour du thème de la Mythologie.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2016 – Visite Studio RedLynx

En janvier, en tant que « Ubisoft Star Player », Psyhodelik a eu l’occasion de partir visiter les studios RedLynx pour découvrir et discuter d’un jeu encore sous NDA à l’époque, qui n’était autre que Trials of the Blood Dragon.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2016 – Community Spotlight – Psyhodelik

En février, RedLynx via son programme de Community Spotlight s’est arrêté sur Psyhodelik alors administrateur de Trials.fr, ancien site de la communauté francophone.
Interview à retrouver sur ce topic.

 

  • 2016 – French DLC 2 

En mars dans le cadre du second anniversaire de Trials Fusion, la communauté a lâché sur la Centrale des Pistes pas moins de 22 circuits dans la même nuit.
Retrouvez la liste des circuits et les vidéos sur ce topic.

  • 2016 – BCC 5 

Du 15 avril au 31 mai, la cinquième saison du BCC (Bloodae Creative Contest) est tournée autour du thème des 4 éléments (l’eau, la terre, le feu et l’air), choisi par le jury composé de Bloddae, DragonMICKY, Psyhodelik & Guunners. A noter également que c’est la première fois qu’une compétition était officiellement ouverte a l’international. Elle a accueilli 64 participants représentant 12 nationalités différentes.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2016 – Visite à l’E3 – Psyhodelik

En tant que « Ubisoft Star Player », Psyhodelik s’est rendu à l’E3 dans le cadre de la sortie de Trials of the Blood Dragon.
Plus d’informations sur ce topic.

 

 

  • 2016 – SGDQ16

En juillet, lors du marathon caritatif de la SGDQ (Summer Games Done Quick), BlazeJP, Vantier & Boshos on présenté un showcase dédié à Trials Fusion.
Plus d’informations sur ce topic.

  • 2017 – Visite au Studio RedLynx – Trials Elite – Psyhodelik

En janvier 2017, Psyhodelik a  été sélectionné pour faire parti des « Trials Elite » et à cette occasion a été invité une seconde fois au sein du studio RedLynx à Helsinki.
Plus d’informations sur ce topic.

  • 2018 – Visite Studio RedLynx – Trials Elite – Chaaampy

En mars 2018, C’est Chaaampy qui rejoint le programme Trials Elite et qui se retrouve donc au sein des Studio RedLynx.
Plus d’informations sur ce topic.

Trials Elite workshop 2018

 

  • 2018 – STR

En avril 2018 à l’initiative de Chaaampy, un concours de création dédié uniquement au BMX fut organisé : le STR (Save The Rabbit).
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2019 – Journée Trials Rising – Studio Ubisoft

En janvier 2019, Anthony Solaire (nouveau Brand Manager de chez Ubisoft dévoué à la franchise Trials), a organisé une journée Trials Rising en invitant une partie des piliers de la communauté Trials à Helsinki. Celle-ci a eu l’occasion de découvrir le jeu, mais aussi d’en discuter et de débattre autour de sujets sujets nombreux et très pointus.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2019 – Soirée d’adieu a Trials Fusion

En février, la Team of 5 et PVP ont décidé de sortir une série de pistes pour clôturer l’aventure Fusion. Ils ont été rejoints par d’autres créateurs pour célébrer cette occasion.
Plus d’informations sur ce topic.

 

  • 2019 – Ouverture de Trials-France.fr

En février 2019 est ouvert le nouveau site officiel de la communauté francophone.
Rejoignez donc ce topic pour venir nous dire bonjour !

 

Hall of Fame

A7XForever531 : pour ses speedruns sur les ninjas, et pour avoir créé la piste la plus remakée (malheureusement), à savoir Preposterous, sur Trials Evolution ;

aBzxMaGiiK : pour avoir été l’un des premiers ninjas connus, autant sur le jeu que sur YouTube, et pour avoir fait connaître le jeu dans la sphère française du gaming ;

AkaM : pour avoir littéralement tué Trials 2 SE. Il était très loin devant tous les autres ;

TheBlazeJP : pour avoir démocratiser le speedrun et la diffusion du jeu, et pour avoir créé un certain nombre de catégories de speedrun sur le jeu. Il fait également partie du programme Trials Elite ;

Borads : pour être devenu quasiment le meilleur speedrunner en peu de temps, et pour avoir repris la majorité des WR sur Trials Evolution ;

Casper Sandholm : pour sa longévité sur le jeu, et pour gérer sa chaîne YouTube où il upload tous les WR depuis pas mal de temps. Il fait également partie du programme Trials Elite ;

Classyfication : pour être un des joueurs les plus complets en speedrun / ninja à haut niveau, pour ses records sur Trials Evolution et sur Trials Fusion et sa domination du classement de Fusion ;

Connz Yo : pour son niveau en speedrun sur Evolution. Il a dominé le classement pendant longtemps, et certains de ses records ont mis plusieurs années à tomber ;

DragonMicky : pour ses pistes, codes et animations de fou, il a fait une première page de jeuxvideo.com grâce à une de ses pistes, et parce qu’en plus il bosse chez RedLynx aujourd’hui, et qu’il est français (cocorico) ;

FatShady : pour ses tutoriels qui ont aidé un certain nombre de joueurs sur sa chaîne UniversityOfTrials. Il est membre du programme Trials Elite, et atteint la consécration en réalisant le tutoriel incorporé au jeu Trials Rising, ainsi qu’en montant sur la scène de la conférence Ubisoft pour présenter le jeu en compagnie d’ANBA, lors de l’E3 2018 ;

IBlubbiI : pour être un joueur très complet en ninja et en speedrun, qui passe des level 5/6 au clavier ! Il fait également partie du programme Trials Elite, et travaille actuellement chez RedLynx ;

ll Ghetto x : LA légende du ninja. Premier à passer Fapnarok, meilleur ninja pendant un bon moment. Il est respecté par la majeure partie de la communauté ;

GlobalShockWave : pour sa domination sur Trials HD ;

Guunners : pour avoir été un excellent runner à son meilleur niveau, pour les remakes de ses pistes de Trials HD, et son implication dans la communauté, notamment via ses vidéos regroupant les WR des différents jeux. Parfois appelé « Wiki-Guunners » pour sa connaissance du jeu ;

High Deff : pour son énorme niveau et ses WR sur Trials HD, Trials Evolution et Trials Fusion ;

KarTanK : pour sa domination sur Trials Frontier (iOS). Personne n’a dominé un jour un Trials autant que lui sur Frontier. Il est premier sur la très grande majorité des pistes. Et aussi pour ses runs sur Evolution, et notamment sa bataille pour le WR de « Course de la Ville Sombre », et plus récemment pour avoir repris quelques WR à Borads sur Trials Evolution également ;

Killlard (aka. Jerunqh) : pour ses pistes de fou, complètement tordues, pour son niveau de dingue en ninja à l’époque de Trials Evolution, c’était un des représentants majeurs de la communauté française ;

Lestropie : parce que c’est lui qui a tout inventé, qui a montré à tout le monde comment faire. Il avait 10 secondes d’avance sur tout le monde sur Trials HD, il a trouvé tellement de choses et était nettement au-dessus du reste ;

Maccorenzy : pour avoir littéralement pété l’éditeur en deux avec ses pistes de dingue, toujours grandioses et surprenantes. Il est l’un des créateurs de la Team of 5 ;

Malachyte : pour ses objectifs de fou, son implication dans la communauté. C’est un peu lui qui a inventé le ninja. Nombre de ses musiques (car il mixait) ont été utilisées dans des montages sur différents jeux de la franchise pendant des années ;

Murdoc Loch : pour son niveau, ses créations et sa polyvalence. Il fût très actif sur Trials HD ;

Mutetus : pour ses créations de dingue ;

MalleikJhamal / Estiloo / IP Kang : pour être un des meilleurs ninjas sur Fusion, le premier à mettre un 0 faute sur une level 5, puis sur une level 6 ;

NSP Venomz : pour avoir été le meilleur speedrunner pendant un moment, sur Evolution (après la période Connz Yo) et dans les débuts de Fusion. Il est le vainqueur des championnats de Trials Fusion à la DreamHack 2015. Il fait également partie du programme Trials Elite ;

PeqzFTW : pour avoir été le meilleur ninja pendant un bon moment sur Fusion. Il est aussi le premier à avoir passer une level 7 ;

li Shayne il : pour avoir été un des meilleurs ninjas pendant longtemps, il a créé des pistes légendaires sur Evolution, et a été le premier à poser un 0 faute sur une level 4 ;

SouthSinger9749 : pour avoir été le premier à passer Preposterous sur Evolution après plusieurs dizaines de TO. Il avait un très bon niveau à cette époque ;

TBNSoty : parce que c’était le meilleur ninja pendant très longtemps et que c’était lui qui montrait à tout le monde des nouvelles techniques. Tout le monde connaît le peu de pistes qu’il a créé sur Evolution, et son run sur Maborosi reste un des plus légendaire de la franchise ;

The Team of 5 : pour leurs créations de dingue. Ces cinq joueurs ont vraiment poussé l’éditeur dans ses limites. Cette team est composée de plusieurs personnes, les membres historiques sont CSCSCS2, Maccorenzy, KalimorO, ramchandra6 et x Tochi x. Certains membres sont ensuite partis pour être remplacés par d’autres, comme plus récemment kronenb, THDTE ou ll KATIN ll ;

Tms45 : pour son niveau de dingue en speedrun, depuis longtemps déjà. Il a aussi posé énormément de très gros runs sur du ninja ;

TR Good Grief : pour avoir été le meilleur ninja pendant un bon moment sur Evolution.

Lexique

Lexique technique général

 

Afterburner (post-combustion en français) : consiste à activer la nitro de la moto (= avoir l’arrière qui crache le feu) pour lui donner une puissance considérable, allant jusqu’à la faire voler telle une fusée. On peut définir la durée de cet effet comme on le souhaite. Certains obstacles ninjas sont basés sur cette technique ;

Backwheel (BW en abrégé) : faire de la roue arrière. Par extension : obstacle imposant la roue arrière uniquement ;

Backward : passage de checkpoint en arrière ;

Balance : fait de rester en équilibre sur la roue arrière sur un plan incliné ;

Bounce : rebond sur la roue arrière ;

Box : obstacle où il faut monter un angle droit sans élan ou presque, il existe plusieurs techniques pour passer cet obstacle ;

Bloquer la plume / Technique de la Plume / Fender / Garde-boue : le fait de bloquer un coin d’obstacle entre la roue arrière et le garde-boue ;

Bunny hop : faire sauter la moto grâce à un mouvement avant – arrière ;

Climb : gravir des pentes ou des murs plus ou moins inclinés ;

CP : Checkpoint ;

DNF (Did Not Finish) : comme son nom l’indique, le fait de ne pas finir une piste ;

Fap : technique consistant à spammer (appuyer rapidement) le bouton « frein » pour faire remonter sa roue arrière pendant qu’on accélère en équilibre sur la roue avant. Permet aussi d’effectuer des frontflip plus rapidement si on effectue cette technique en l’air. Il vous est laissé le soin de chercher sur Google la signification du mot “fap” en anglais ;

Fault Out (FO en abrégé) : abandon de la piste par épuisement du nombre de fautes imparti (500) ;

First Try : premier essai d’une piste ;

First Pass : premier passage d’une piste ;

Frontwheel (FW en abrégé) : faire de la roue avant. Par extension : obstacle imposant la roue avant uniquement ;

Gimmick : piste constituée d’obstacles BW / FW ;

Mountain : piste ne contenant que des obstacles de type climb ;

Ninja : difficulté mise en place par la communauté pour catégoriser les circuits au dessus de la difficulté « Extrême ». A l’heure actuelle (2019, sortie de Trials Rising), la difficulté Ninja est subdivisée en 8 niveaux ;

Overhang : fait d’accrocher sa moto, plus souvent avec la fourche avant, à un objet placé en haut d’un obstacle positionné environ à 90° (ou plus) par rapport au sol, puis de remonter ;

Pure : piste ne contenant que des obstacles conventionnels, sans trop de climb, ni aucun gimmick ;

Stationnary bunny hop (Stationnary en abrégé) : rebond sur place uniquement sur la roue arrière, effectué en jouant sur l’inclinaison de la moto et le timing entre accélération et freinage ;

Slide : fait de prendre une courbe uniquement sur la roue arrière le plus souvent, parfois sur la roue avant uniquement ;

Spiderman : réussir à remonter un obstacle alors qu’on est à l’arrêt avec la roue avant bloquée en haut ;

Squishy Squashy (Squishy en abrégé) : technique consistant à réaliser un bunny hop en haut d’un obstacle, sans faire toucher la roue avant. Il existe une variante, le Flat Squishy, qui reprend la même technique mais à plat. Cela revient donc à effectuer un bunny hop sans toucher le sol avec notre roue avant ;

Switch : le fait d’être en équilibre sur la roue avant, et de passer en équilibre sur la roue arrière (ou inversement) ;

Time Out (TO en abrégé) : abandon de la piste par épuisement du temps imparti (30 minutes) ;

Throttle Control (Throttle en abrégé) : gestion de l’accélérateur. Généralement employé pour désigner le fait de de gravir des pentes très inclinées en pressant légèrement l’accélérateur ;

Tire Glitch : bug de collision faisant accrocher les roues de la moto sur un obstacle (ou sur du plat), provoquant ainsi un ralentissement, voire ou un arrêt dans les cas extrêmes.

 

Lexique communautaire

 

Bullshit (adjectif) : signifie littéralement “connerie”. Généralement employé pour désigner un CP mal réglé, ou une mauvaise piste. Aussi utilisé souvent dans des excès de mauvaise foi ;

Choker : craquer sous la pression alors qu’on a le contrôle ;

Chuck Norris : level ninja impossible à passer ;

Danners : Un gros fail, faire une faute au dernier CP d’un run 0 faute par exemple, ou perdre 15 minutes sur le dernier CP et finir par TO. Vient du joueur DannersMac, réputé pour ça ;

Granola : level ninja unique et indescriptible ;

Kaiser Pavé : fait d’écrire un énorme pavé de texte quelque part. On peut d’ailleurs y ajouter un level, comme en ninja (ex : un Kaiser Pavé level 5). Vient du joueur Kaiser Panda, réputé pour ça ;

La Kodjo : consiste à finir les pistes les plus nulles du Central (quitte à y passer 20 minutes), avec pour unique objectif d’y mettre un dislike ;

La Dante : commencer plein de pistes dans l’éditeur, et ne jamais en finir ni en publier aucune. Existe une alternative qui consiste à réaliser des pistes avec une énorme quantité de brouillard en guise de décor ;

La Digital : se cogner la tête contre un obstacle mais sans faire de faute, parfois plusieurs fois dans un run. Vient du joueur xLOW DiG1TaL, réputé pour ça ;

La Légende : HpDante. Aucune explication, c’est une légende, c’est tout ;

La Saudi : consiste à disliker 99% des pistes parce que ‘this deserves a dislike’. Vient du joueur SaudiPro, réputé pour ça ;

La Sheyrotonine : substance inconnue permettant de passer à peu près n’importe quelle piste quand on en prend. Vient du joueur SheyRoplowplow, réputé pour ça ;

La StanMac : parvenir à exploser au moins 5 manettes, de rage. Vient du joueur StanMac, réputé pour ça ;

La Thyl (acte) : jouer à Trials Fusion sur Xbox One mais avec une manette de Xbox 360. Vient du joueur Thyl71, réputé pour ça ;

La Thyl (réplique) : consiste à dire que : « sur Evo, ça serait passé » ou que “même sur HD, le fender accrochait mieux”. Vient du joueur Thyl71, réputé pour ça ;

Ping-Pong : le fait de minimiser son chrono de victoire lors de duel pour effectuer plusieurs matchs retours avec son adversaire (uniquement sur Frontier).

Riddle

« Riddle » signifie « énigme ». Les énigmes dans la franchise Trials sont une longue, complexe mais néanmoins passionnante histoire. Elles consistent en des easter eggs, mais qui dépassent allègrement le statut de simple clin d’œil secret caché dans un jeu. Toute la franchise Trials est baignée dans ces mystérieuses énigmes qui prennent parfois plusieurs années a être découvertes et résolues, par une communauté recoupant et analysant chaque nouvelle information obtenue ou décryptée au fil du temps. En voici un résumé.

 

Trials HD

En 2009, Trials HD proposa une énigme assez difficile qui a mis plus de 2 ans a être résolue. Voici une vidéo résumant les indices parsemés dans le jeu et sa résolution.

 

Trials Evolution 

*Source : cet article de Kotaku par FatShady

En 2012, Trials Evolution cachait en son sein une série de planches disséminées dans les pistes du jeu, et qui mises bout à bout formaient une sorte de texte codé. Les joueurs les plus acharnés ont réussi à décoder ce texte, qui mène à un circuit particulier dans le DLC Riders of Doom. En suivant les instructions du texte sur cette piste précise, le joueur enclenche une séquence qui lance une musique cachée, et fait apercevoir une bête mythologique au loin.

 

La musique secrète de l’énigme et « la bête »

Mais ce n’est pas tout. En analysant les paroles de la chanson, apparaît alors une autre énigme qui ne demande qu’à être déchiffrée. Voici les paroles de la chanson entendue dans la vidéo :

Wake up and listen
The secrets are hidden
In the brighter tones

Your ears may not catch them
You may have to transform them in to a visible form

Be prepared to find
A strange encoded line
Decoding must be aplied
Now shivers are running down your spine
As a trasure is waiting for you

Release it
Bring the trth into the light
Set it free
It no longer will be hiding in the shadows

Decipher it
Ill start to hunting it down
Set it free before your time is out
But if its not you someone else finds the truth

Aaaaaahaaaaaah
Aaaaaahaaaaaah
Aaaaaahaaaaaah

Release it
Bring the truth into the light
Set it free
It no longer will be hiding in the shadows

Decipher it
Ill start to hunting it down
But if its not you
Someone else find the truth

Release it
Set it free

I dont know how it longer will
Hide in the shadows

Decipher the code
And start to hunt it down

But if its not you
Someone else finds the truth
If is not you
It must be you
It must be you

Comme la chanson l’invite à travers de ses paroles, les joueurs découvrent qu’en faisant une analyse spectrale la musique, un code en morse fait son apparition.

Ce code morse invite à se rendre sur un site internet spécialement créé pour l’occasion, sur lequel apparaissent chaque jour des images mystérieuses, semblant former un alphabet.

Une image finale apparaîtra, attendant une réponse

La phrase décodée est « Big freeze with no complete end« , une référence à une des possibles théories de la fin de l’univers que vous pouvez lire via cette page Wikipédia.

Une fois l’énigme décodée, le site afficha ce dernier écran.

4 lieux géographiques très précis répartis à travers le monde : Helsinki, Sydney, Bath, San Francisco.

 

  • Sydney, Australie

En Australie, un dénommé Batguy a découvert le premier paquet qui était caché sous un pont de pierre, comme l’énigme le suggérait.

La citation accompagnant la clé est une référence à John Green dont la citation intégrale est la suivante : « It seemed like forever ago, like we’ve had this brief but still infinite forever. Some infinities are bigger than other infinities« 

 

  • Bath, Grande Bertagne

En Grande Bretagne, c’est LORD Melchett qui a mis la main sur le paquet, qui était caché dans un cimetière près de la tombe de Henry Herbert Hale.

Pour la petite histoire, LORD Melchett, ne se considérant « que » simple membre de la communauté, jugea préférable de remettre la clé a quelqu’un de plus méritant. C’est ainsi que la clé fut remise a Morfyboy, qui devint ainsi le nouveau « Key Keeper« .

 

  • San Francisco, Etats-Unis

Le paquet caché à San Francisco fut très difficile à trouver car aucun marqueur visible n’aidait à sa localisation une fois sur place. C’est au bout de plusieurs jours de recherche que Maurice finit par tomber dessus, à l’aide de sa pelle et de sa pioche.

 

  • Helsinki, Finlande

La dernière localisation se situé a Helsinki, berceau du studio RedLynx. L’adresse précisée sur l’énigme amenait devant la porte d’un magasin de jeux vidéo finlandais : « Pelaaja« . Il y trouva trois morceaux de papier et une plaque de métal.

Le papier avait apparemment plus de 3 siècles, était rédigé en Français et traitait d’une vente de propriété datant du 25 avril 1740.

La première image faisait référence à un petit cimetière autour de Helsinki.

A l’intérieur se trouvait une ancienne montre dont la gravure indiquait une date : 1916.

 

  • Paris, France ? 

Associée à chacune des quatre clés, une plaque est présente sur laquelle on peut lire le message suivant : « En l’an 2113, le premier samedi du mois d’août, une des 5 clés ouvrira la boite sous la Tour Eiffel ».

Professor FatShady a réalisé une petite interview du créateur de cette « énigme » Antti ILVESSUO, au pied même de la Tour Eiffel, là ou est censé se tenir le grand final… en 2113.